À moins de 2h de Montréal Culture Québécoise Gastronomie québécoise Voyages

Les secrets de la canneberge

Écrit par Cindy Chou

1_Centre_Canneberges

La canneberge est l’un des fruits emblématique du Québec, on la met en sauce sur la dinde durant l’action de grâce, en version séchée dans les muffins, et on en boit des litres dans un cocktail cosmopolitain. La période de récolte de ce fruit rouge alvéolé ce situe au début du mois d’octobre et dure environ deux semaines. Le centre de l’interprétation de la canneberge organise des visites chez un des plus gros producteurs du Québec, Marc Bieler proche de Victoriaville. Le départ se fait à partir du centre, en bus scolaire jusqu’aux champs. Ensuite c’est parti pour une visite guidée en charette d’une durée d’environ 60 min sur la cannebergière de Mr Bieler d’une impressionnante superficie de plus 1400 hectares.

3_Centre_Canneberges

La guide nous parlera de ce que nous avons toujours voulu secrètement savoir sur ce joli fruit rond, et qu’on a jamais osé demandé : Comment prend-elle sa jolie couleur rouge? Comment les ramasse t’on? Mais pourquoi ça flotte sur l’eau? Est-ce que ma peau sera plus belle si je mange 234 canneberges par jour?

7_Centre_Canneberges

La récolte se déroule en plusieurs étapes :

  • Au printemps les plants de canneberges dorment tranquillement protégées par le gel
  • En été, des ruches sont installées dans les champs, et les abeilles vont faire leur travail en répartissant le pollen.
  • Lorsque les bébés canneberges arrivent à maturation, elles atteignent leur jolie couleur rouge (due au gel durant la nuit et au redoux durant la journée)
  • Les champs sont inondés et les fruits flottent (les canneberges sont creuses)
  • Un tracteur va décrocher les fruits et les récolter
  • L’eau va s’écouler dans un champs plus bas et le procédé de récolte va recommencer

5_Centre_Canneberges

Actuellement, environ 70% de la production québecoise est transformée sur le territoire pour devenir des canneberges séchées, ou encore enrobées de chocolat, des jus de canneberges, et j’en passe. Chez nous, elles finiront en délicieuse (je ne suis pas humble, et alors??) confiture canneberges-pommes (si ça c’est pas de la consommation locale…)

6_Centre_Canneberges

Faits intéressants à propos de la canneberge:

  • La canneberge est appelée Atoca au Québec (issue de la langue iroquoise), Airelle en France, et Cranberry aux États-Unis. En Acadie, elle répond au doux nom de pomme des près.
  • Le prix de la canneberge est fixé en fonction de sa couleur, plus elle est rouge plus elle vaut de l’or.
  • Le québec est l’un des plus gros producteurs au monde. L’année dernière, plus de 180 millions de livres ont été ramassé ce qui a permis au Québec de se faire sa place dans le top 3 mondial des producteurs de canneberges après le Wisconsin, et le Massachussetts.
    La canneberge est un aliment santé: Elle est bourrée d’antioxydants, et possède des propriétés antibactériennes.
  • N’essayer pas de manger la canneberge non transformée c’est dégueulasse… Enfin c’est “surette” comme dirait le gentil monsieur qui a essayé de m’en faire manger et à qui j’ai fais la grimace.

4_Centre_Canneberges

Cette visite fut très enrichissante, et va finir sans conteste dans notre top des activités à faire à l’automne au Québec.

Et vous chers lecteurs, est-ce que vous trouvez que ça goûte bon la canneberge?

À propos de l'auteur

Cindy Chou

Leave a Comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.