Immigration Les différences de la vie quotidienne Maman au Québec Se construire une vie au Québec

Une journée de congé maternité

Écrit par Cindy Chou

Aujourd’hui, encore dans ma série de maman au Québec, je vais vous faire vivre une journée de congé maternité avec mon bébé de 4 mois. C’est un article pour ceux qui ne connaissent pas encore les joies de la parentalité, ou qui les ont peut être oubliées, mais aussi pour les nouvelles mamans, pour qu’elles réalisent qu’elles ne sont pas seules, et que “TOUT FINIT PAR PASSER” (C’est la seule chose dont tu as besoin de savoir en tant que nouveau parent, pas la dernière bébelle à la mode, elle te servira que 2 mois de toute façon). Au début de mon congé, mes attentes étaient vraiment hautes, la maison devait être rangée, la cuisine devait être propre, et le repas santé devait mijoter sur le feu. Je devais avoir du temps pour moi pendant les siestes pour faire de la couture… Mes invités à la maison devaient se sentir comme des petits princes, et je devais me plier en 4 pour satisfaire à tous leurs besoins. Avec toutes ces énormes pressions sur les épaules, on finit tous par craquer, moi la première!

Au fur et à mesure je me suis rendue compte que ces choses là n’étaient pas importantes, et que le plus important c’était de savourer chaque minute passée avec mon petit trésor. De combler de ses besoins, de le câliner, l’embrasser, le bercer… La maison était donc constamment en désordre, et lorsque mes ami(e)s venaient, je les prévienais du désordre qu’ils allaient rencontrer. Le repas n’était pas toujours santé et papa chou s’est même mis aux fourneaux! Les invités ont dû se débrouiller par eux-mêmes, et même nous aider parce que lorsque l’on vient visiter des personnes avec un bébé neuf, on ne peut pas se permettre de mettre les pieds sous la table. On a fait faire la vaisselle à beau-papa, mon beau-frère a dû couper les légumes, marraine a tenu le bébé pour que je puisse prendre ma douche et parrain à fait à manger pour que je puisse faire dormir le bébé. Je vous remercie tous de votre contribution, ne vous inquiétez pas, ils n’étaient pas tous là en même temps…

Ce n’est qu’une fois que j’ai réussi à faire ce chemin mental, que mon congé de maternité est passé du stade de “Journée difficile avec un bébé qui pleure et je m’ennuie” à “Quel bonheur de passer du temps avec lui, prenons le temps de profiter de la vie”. Je suis une personne qui a besoin d’un grand stimuli cérébral au quotidien, mon cerveau tourne vite, fort, constamment. Ça n’a pas été simple de faire ce chemin mental mais j’y suis arrivée alors tout le monde peut y arriver. Vous allez voir, que non, le congé maternité, ce ne sont pas des vacances, que non je ne fais pas “rien” de ma journée, mes attentes sont justes différentes des attentes d’une personne sans enfants.

 

J’ai décidé de prendre une photo toutes les heures de mon réveil jusqu’à mon coucher, voici mon histoire (toudoum… Si tu comprends cette référence, je t’envoie une carte postale de mon prochain voyage au pays imaginaire) :

6h – Je me réveille (Souvent il y a d’autres réveils à 00h, à 2h, à 4h mais celui de 6h je ne suis pas capable de me rendormir…) : Je prends le bébé, je l’allaite et je le ramène avec moi dans mon lit. Il dort dans mes bras. J’attends qu’il se réveille.

 

7h – Je prends ma douche. On se réveille doucement, je le nourris et change sa couche puis on va dans la salle de bain. La seule chose autre que m’occuper du bébé importante pour moi est de prendre ma douche, ça me permet de me relaxer 5 min. Je le mets dans son transat à côté de moi. J’ai pris ma douche tous les jours depuis sa naissance! Parfois, elle n’a duré que 2 minutes, parfois 15…

 

8h – On joue un peu sur le canapé. Je le nourris, change la couche et l’habille pour la journée. Et ensuite, on joue par terre.

 

9h – C’est l’heure de la sieste du matin. On fait du cododo. Il dort sur moi accroché à mon sein, ou parfois collé à moi couché sur le canapé. Et non, je ne peux pas me lever et partir faire mes choses, sinon il se réveille!

 

10h – Il dort encore. Si on ne fait pas les siestes en cododo, elles ne durent que 30 à 45 min. Alors je profite de ce temps-là pour regarder la télé ou lire un livre.

 

11h – On fait la vaisselle. Il est réveillé, je le nourris et je le pose à côté de moi sur son tapis, ou allongé dans sa chaise haute. J’ai 20 min de temps libre, alors je me dépêche. Ensuite, on joue tous les deux.

 

12h – Je mange vite avec mon bébé dans les bras, ou dans le porte-bébé les mauvais jours…On change la couche avant 13h.

 

13h – C’est l’heure de la sieste de l’après-midi. Je me réinstalle confortablement dans le canapé. Et on relance Netflix.

 

14h – Il dort toujours. Il a migré dans mes bras, c’est normal, j’ai sûrement du le rendormir au sein car il n’est pas capable d’enchaîner deux cycles de sommeil seul. Parfois au cours de ses siestes je sombre, et je m’endors avec lui à côté de moi.

 

15h – On sort! Une fois réveillé, je l’allaite, le change et on met la poudre d’escampette. C’est important pour lui et pour moi de marcher dehors. Il est en général dans le porte-bébé (Il n’aime pas la poussette) et on fait des petites courses, ou une balade au parc.

 

16h – On joue un peu sur le tapis en revenant de la promenade.

 

17h – C’est l’heure de la power nap. Une petite sieste pour lui permettre de tenir jusqu’à l’heure du coucher. Une fois réveillé, je l’allaite et le change.

 

18h – Papa est là. On discute, et on joue un peu avec papa.

 

19h – On mange vite vite quelque chose de rapide et facile à faire, le bébé veut souvent mes bras et papa aime faire la cuisine quand c’est rapide et facile à faire.

20h – La routine du dodo. On met le bébé en pyjama en chantant une petite chanson. Je l’allaite. On s’allonge tous les 4 et on lit une histoire. Je l’allaite encore. On fait des câlins avec papa, et maman. Le bébé finit par s’endormir. Papa le met dans son lit (dans notre chambre) et on repart dans le salon sur la pointe des pieds.

 

21h – Notre moment à nous deux. On range la cuisine, le salon et on regarde un épisode de série sous la couette avec notre vieux chat grincheux.

 

22h – Tout le monde au lit. Cheeto dort dans le salon, sur mon coussin d’allaitement ou ma couverture.

 

La journée est terminée! Lorsque notre bébé avait moins de 3 mois, la journée ressemblait principalement à la photo de 13h intercalée de pleurs et bébé larve qui regarde autour de lui, alors je n’ai pas voulu faire de récit pour ça. Une fois que notre enfant a eu 6 mois, la journée a beaucoup changé car nous avons intégré les repas.

 

Et vous à quoi ressemble votre journée de congé maternité/paternité?

À propos de l'auteur

Cindy Chou

Un commentaire

  • Ton blog est bien sympa, je viens de le découvrir 🙂 En ce moment, je vis la même chose que toi, sauf que la mienne a 2 mois 🙂 Journée rythmée par les bib’, la sieste, la couche et les jeux hiihih, mais c’est une chance de pouvoir de profiter du temps avec eux. Par contre, j’ai juste hâte au printemps, qu’il fasse chaud et qu’on puisse sortir plus facilement, car à -20 je trouve ça un peu dur!

Leave a Comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.