Immigration Les différences de la vie quotidienne Maman au Québec Se construire une vie au Québec

Mon troisième trimestre de grossesse, apprendre à devenir parents tout doucement

Écrit par Cindy Chou

La dernière ligne droite comme on me l’a répété plusieurs fois. On commence vraiment à se rendre compte que notre vie va changer mais on ne sait pas encore comment et quels bouleversements ça implique. On essaie de se préparer aux moments importants. J’ai relu le mieux vivre pour être prête si jamais mon fils a de la fièvre ou si l’allaitement ne fonctionne pas… Je vous le dis comme ça mais malgré tout ce que j’avais lu je n’étais clairement pas “prête” mais je ne le savais pas encore.

 

Santé – Suivi médical à l’hôpital Sainte-Justine

Les rendez-vous avec la gynécologue se font plus fréquents. Pour finir à un rendez-vous par semaine à partir de 35 semaines. Au Québec, on fait un prélèvement chez la gynécologue pour tester la présence de streptocoque vers 35 semaines. Tout ce que je vous dirais c’est que j’ai fais un montagne de pas grand chose… comme toujours ! Ensuite à partir de 38 semaines, la gynécologue a commencé à accélérer le processus (comprendre commencer le stripping) mais rien d’inquiétant pour elle, “Tout est beau”. Moi j’étais un peu désespérée car mon col ne bougeait pas le gros fainéant. Lors de mon dernier rendez-vous 5j après ma date d’accouchement théorique. Un mercredi après midi, elle était surprise de me revoir et m’a programmé un monitoring pour le Vendredi. L’accouchement serait déclenché le lundi matin si le bébé n’avait toujours pas décidé de sortir. Elle me disait qu’elle était certaine que je ne me rendrais pas jusque là car selon elle, j’avais vraiment la face d’une madame sur le bord d’accoucher. Elle n’a pas eu tort car notre bébé naissait environ 12h après cette conversation.

Au cours de ce troisième trimestre, nous avons eu la chance d’avoir une dernière échographie pour éliminer les craintes de la deuxième écho. En prime, encore plus de jolies photos de mon bébé. Les gynécologues sont capables d’estimer la position du bébé en touchant le ventre de la mère donc essaient d’éviter de faire une troisième échographie si ce n’est pas nécessaire.

Pour ce qui est de l’accouchement à Sainte Justine, il n’était pas possible de visiter la toute nouvelle unité des naissances, et j’ai trouvé ça un peu frustrant. J’allais déjà plonger dans l’inconnue en accouchant… mais j’ai réussi à trouver une vidéo de présentation de l’ancienne unité des naissances sur le site internet de l’hôpital et ça m’a permis de me rassurer un peu. Finalement, la seule chose dont j’avais besoin c’était d’avoir le numéro ainsi que de connaitre le bloc et l’étage de l’unité des naissances.

La gestion du diabète de grossesse se passe beaucoup mieux que ce que j’aurais imaginé. Mon taux de sucre est uniquement contrôlé par mon régime alimentaire, et mes docteures (oui que des femmes m’ont suivie en MIGO) sont bien contentes! Grâce à la MIGO, j’ai enfin pu avoir une prescription pour une ceinture de soutien pour femme enceinte, ainsi qu’une prescription pour de la physiothérapie à l’hôpital Sainte Justine. Si j’avais su que j’y avais droit, j’aurais demandé bien avant car je souffrais beaucoup.

 

Corps – Ce corps qui change, ou les fameux symptômes de la grossesse

Les nausées, les reflux, les vomissements et les réticences alimentaires… Ces symptômes sont toujours là! Il faut que je continue de prendre mon mal en patience, et arrêter de manger des concombres. C’est quand même faisable!

Plus le ventre s’arrondit et devient lourd, plus j’ai du mal à me déplacer ce qui parait logique. Olivier me dépose au travail le matin, car avec la neige partout c’est juste trop difficile pour moi de marcher. C’est même lui qui doit attacher mes bottes de neiges…

Avoir tous les désagréments de la grossesse jusqu’à ne plus pouvoir marcher facilement, et ni même mettre ses chaussures. Avoir des contractions à chaque trajet en auto (merci les nids de poule)… Je sens que mon corps est un peu à bout. Ma gynécologue a presque failli me mettre en arrêt de travail mais quand je lui ai dit que commençais mon congé deux semaines plus tard, on s’est dit que ça serait OK. Les derniers jours de cours, je ne pouvais même plus distribuer mes copies en cours, je demandais aux étudiants de le faire pour moi. Toutes les positions sont inconfortables sauf allongée sur le côté… On est pas mal limité allongé sur le côté !

 

Moral – Qu’est-ce qui se passe dans la tête?

C’est difficile de passer mes journées clouée au lit, je regarde la télé sans grande conviction. J’attends que ma journée passe… L’idée de bientôt rencontrer mon bébé me remplit de joie, j’essaie de tenir le cap mais les journées sont très longues. J’essaie de me trouver une petite sortie à faire chaque jour, histoire de prendre un peu l’air. Parfois il s’agit juste de faire une course à la pharmacie qui est à 400 m mais ça me prend déjà 20 min pour m’y rendre !

 

Bébé – Se préparer à l’arrivée du bébé

Le troisième trimestre c’est aussi le moment de commencer les cours prénataux. On a entendu beaucoup de mal à ce sujet, et on y allait un peu à reculons. Nous avons choisi d’aller les prendre gratuitement au CLSC de notre quartier. Et finalement, nous avons beaucoup aimé l’expérience. Le cours était donné par les infirmières, et elles ont passé beaucoup de temps à préparer leurs cours. Nous avons beaucoup appris, et elles ont permis de bien démystifier certaines choses. En parallèle aux cours prénataux, on continue de faire nos séances d’haptonomie et on voit clairement un progrès. Notre bébé répond vraiment bien à cette méthode et c’est toujours un plaisir lorsque l’on fait un dernier petit câlin à notre garçon avant d’aller nous coucher.

D’ailleurs, ce bébé bouge de plus en plus jusqu’à me donner des coups dans les côtes. Comme si je n’avais pas assez mal lorsque je marche… Il commence vraiment à être à l’étroit là dedans. Quelle idée de faire en bébé avec un papa qui est grand alors que moi je suis un mini format ?

Le dernier trimestre sonne aussi le glas de la la shower de bébé! J’ai eu la chance d’avoir deux supers amies qui m’ont organisé cette fête dans une très bonne boulangerie dans Homa. On a joué, on a mangé, on a rigolé et surtout le petit bébé a été gâté. Nous étions 7 personnes, ce qui est loin de la vingtaine de personnes voire même 70 pour certaines dans mon groupe de mamans.

C’était le plein hiver, mais nous avions quand envie d’immortaliser cette grossesse avec des photos. Nous avions de le faire en extérieur plutôt que d’aller dans un endroit public fermé ou de le faire à la maison. Un beau jour de mars par 5°C après une belle tempête de neige, nous sommes allés sur le Mont Royal avec notre amie Aline. Ce fût un si beau moment, nous garderons un excellent souvenir de la séance photo. Nous allons même faire un bel album photo qu’on pourra consulter plus tard.

Pour nous c’était important de prendre un cours de RCR du nourrisson afin d’être prêt en toute éventualité. Il y a plusieurs organismes qui proposent ce cours, mais il faut savoir que la plupart durent toute la journée, et la fin de semaine. J’ai attendu après avoir accouché pour faire le mien car je n’étais pas capable de rester assise plus de 30 min alors réanimer un mannequin n’en parlons même pas !

Un mois avant la date prévue, j’ai commencé mon congé de maternité pour cadrer avec les semestres à l’université. Au début du congé j’avais des tas de beaux projets de couture, de peindre les meubles du bébé avec une peinture biologique et écologique, d’écriture pour le blog… J’ai pu en accomplir une bonne partie mais je voulais m’en garder pour une fois que le bébé serait et m’occuper pendant ses siestes (ah que j’étais naïve)…

Nous avions déjà établi une liste de naissance, mais nous avions aussi une grosse liste avec toutes les choses à acheter et elle était divisée par magasins. Cette grosse liste par magasins nous permettait de surveiller les moments où il y avait des promotions pour économiser sur les affaires neuves comme le siège auto, le matelas de lit ou la chaise haute. La plupart des choses de bébé que nous possédons ont été achetées en seconde main ou même données. C’est ce qui nous a le plus permis d’économiser, car les affaires de bébé ne durent pas très longtemps et peuvent être réutilisées de cette façon pour faire un petit geste pour l’environnement et le porte monnaie.

 

Ma to-do list du troisième trimestre

o Préparer la chambre du bébé : Peinture? Décoration?

o Baby shower : Avec ou sans papa?

o Préparer le plan d’accouchement

o Préparer la valise de maternité

o Faire attention aux mouvements du bébé

o Préparer l’équipement pour le bébé à la maison (Couches, et produits divers)

o Trouver un pédiatre pour le bébé

o Se préparer à l’allaitement

o Parler au bébé

o Apprendre comment se déroule l’accouchement

o Laver les habits et les draps du bébé

o Prendre un beau portrait du ventre de maman avec le papa

o Commencer à lire comment s’occuper du bébé

o Nettoyer la maison de fond en comble

o Préparer de quoi manger et congeler pour après la naissance du bébé

o Installer le siège auto

o Préparer la liste des personnes à prévenir lorsque l’accouchement commence

o Faire un emploi du temps de qui va venir nous voir et quand

o Acheter beaucoup de produits de toilette et produits de consommation (Ceintres, PQ, Shampoings, couches, lingettes etc.)

o Faire un tour de l’hôpital où l’accouchement aura lieu

À propos de l'auteur

Cindy Chou

Leave a Comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.