Immigration Montréal Se construire une vie au Québec

Apprendre à devenir bilingue à Montréal en étant expat’

Écrit par Cindy Chou
Être français et apprendre à devenir bilingue à Montréal, c’est possible! En arrivant ici je ne peux pas dire que j’étais franchement bilingue, je baragouinais en anglais avec ce que j’avais appris en cours (oui ce même cours où notre prof nous parlait de son chien et de sa femme en français ça ne m’a pas aidé). Et grâce à mon immersion dans cette terre bilingue à Montréal,  j’ai progressé petit à petit jusqu’à me débrouiller relativement bien (ça m’a bien pris 6 mois pour être complètement à l’aise). J’peux voyager en terre anglophone et en me faisant comprendre malgré mon accent frenchy, et ça c’est cool!

Au début mon cerveau saturait au bout d’une heure d’anglais non-stop je comprenais rien aux réunions. Quand on me posait des questions je faisais ma petite face de bébé chat, et je hochais la tête et faisait mine de comprendre. Petit à petit, à force d’entrainement, je suis devenue capable d’écouter de l’anglais sans ma limite d’une heure de concentration, de commander un cheesecake sans recevoir un café déca à la place, et même de faire des blagues…
Je vais vous dire ce que m’a aidé à améliorer mon anglais depuis que je vis à Montréal, et vous donner quelques astuces pour améliorer votre yaourt franglais, mes astuces pour devenir bilingue à Montréal :
1. Se faire des amis anglophones.
À cause (ou grâce?) à mon travail, j’ai du parler anglais presque tous les jours car certains étudiants ne comprenaient pas le français. J’avoue que ça m’aidé de devoir me forcer au travail mais ce qui m’a le plus aidé c’est de me faire des amis anglophones. Au travail, ou en coloc’ on se voyait le midi et on discutait ensemble,  puis lors de nos sorties on continuait à discuter, si vous êtes une vraie pipelette comme moi vous devriez progresser rapidement! Vous allez voir que pendant une soirée dans un bar, après deux-trois bières votre english sera beaucoup plus fluent! Pssst il parlait que les anglophones aiment bien l’accent frenchy ils trouvent ça cute
2. Vivre dans un quartier anglophone.


Je vis dans l’Ouest de l’île (la partie gauche après le boulevard Saint Laurent en rose sur la carte), et cette partie de Montréal comprend la plus grosse concentration d’anglophone alors si je vais dans un cours de danse à Westmount, le prof et les élèves vont parler en anglais, pareil si on veut commander dans un steackhouse ou lorsque l’on papote avec les gens en attendant le bus (quoi vous ne faites jamais ça??). Ceux que je préconise sont Westmount et Côte-des-neiges/Notre-dame-de-Grâce, c’est dans ces quartiers là qu’on se rend compte à quel point c’est facile de devenir bilingue à Montréal.
3. Aller au cinéma et regarder des émissions en anglais.
La plupart des cinémas du centre-ville sont en anglais (sans sous-titres sauf exceptions) alors si ça vous tente franchissez le cap et aller voir le Hobbit en anglais. Si vous ne vous sentez pas assez courageux vous pouvez toujours regarder des émissions en anglais sur les chaînes comme CTV ou GLOBAL, ou sinon dans le menu des DVDs vous pouvez choisir de regarder vos films/séries en anglais sous-titrés. Ça habitue votre oreille et on se fait vite aux sous-titres jusqu’à ce qu’on en ait plus besoin.
4. Lire en anglais.
La plupart des bibliothèques du réseau de Montréal et la BAnQ possèdent des livres en anglais, alors vous pouvez prendre un livre que vous avez déjà lu et tenter l’expérience de le lire en anglais. (Games of Thrones ça peut vous apporter un peu de motivation pour savoir qui meurt et qui ne meurt pas…)
5. Prenez des cours.
Si vraiment vous avez l’impression que c’est trop dur pour vous, vous avez la possibilité de prendre des cours dans les universités anglophones et vous progresserez petit à petit.
Je vous souhaite bon courage dans votre démarche d’amélioration de votre anglais en vivant à Montréal, ne perdez pas espoir tout vient à point à qui sait attendre. Et puis en ce moment c’est la mode d’utiliser des mots français quand on parle anglais comme : Café. Brunette, Et voilà, … etc j’en passe!
 
Et vous chers lecteurs, vous avez des problèmes avec votre anglais? Vous aimeriez devenir bilingue à Montréal? Quelles sont vos astuces pour aider vos amis à le devenir?

À propos de l'auteur

Cindy Chou

Un commentaire

  • Très bonne idée article ! 8 mois que je suis à Montréal sans avoir suivi aucun de ces conseils (sauf séries en VOSTFR – y a que ça de vrai !) et mon anglais s’est déjà nettement amélioré ! Il est temps que je passe la vitesse supérieure et je trouve tes conseils sont très bons. Je vais me motiver et les suivre 😉

Leave a Comment

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.