Culture Québécoise Étudier au Québec Immigration Les différences de la vie quotidienne Montréal

Faire son doctorat au Québec

Écrit par Cindy Chou

Doctorat au Québec 1

Pourquoi faire son doctorat au Québec? Dès que j’ai commencé mes études de deuxième cycle (après le bac), je savais que je voulais poursuivre jusqu’au troisième cycle (doctorat). Mes études ce sont tranquillement déroulées en France jusqu’à la maîtrise (Bac+5), où j’ai fais mon stage de fin d’études au Québec. On m’a proposé de faire un doctorat à l’endroit où j’ai fais mon stage, et après quelques jours de réflexion, et après discussions avec Mr Chou, on a pris la décision de venir au Québec pour de bon. Je parle ici de mon expérience de doctorat scientifique, et des retours que j’ai eu d’autres amis qui font leur doctorat au Québec et en amérique du nord, chaque université peut avoir des conditions de fonctionnement différentes, mais les idées générales sont là!

Le processus de recrutement. Alors qu’en France, mes copains de promo postulaient pour des sujets de thèse via des sites spécialisés ou directement via les universités, de mon côté je demandais mon admission à l’université (processus payant et qui varie selon les universités) et devait chercher un directeur de thèse après avoir été admise. C’est ce qui se passe souvent, mais il arrive que parfois les étudiants fassent leur marché et choisissent un prof avant de se jeter tête baissée dans une université. Lorsque l’on souhaite faire son doctorat au Québec, on ne postule par sur un sujet de thèse, mais plutôt pour un directeur de thèse qui nous donnera un sujet qu’il a sous le bras, et qui avec un peu de chance nous passionnera. C’est pourquoi ici, il est vraiment important de bien choisir son directeur de thèse car le sujet en dépendra.

Doctorat au Québec 2

Faire une demande de permis d’étude. Une fois que vous êtes accepté à l’université et que le professeur a été choisi et vous a accepté, vous êtes prêts à commencer la paperasse. Il y a deux grandes étapes pour recevoir le permis d’études : provinciale, et fédérale (tous les deux des processus payants). On va d’abord demander un CAQ (certificat d’acceptation du Québec) et ensuite, on fait la demande de permis d’études auprès du gouvernement canadien. Une fois la paperasse en poche, vous pourrez commencer notre inscription à l’université (une fois que l’on est admis cela ne suffit pas, il faut s’inscrire ensuite et payer encore plus). Vous aurez débourser environ 500$ de paperasse avant même d’avoir commencé le doctorat. Il faut savoir que pour les universités anglophones, vous devrez également passer le TOEFL (oubliez le TOEIC, cela n’a aucune valeur pour l’inscription à l’université ici), et débourser encore quelques dollars…

Doctorat au Québec 3

Des examens d’entrée au doctorat. Une fois que l’on est inscrit et qu’on a tous les papiers, c’est maintenant que l’aventure commence! Contrairement à la France, où une fois embauché par un professeur, vous allez pouvoir vous concentrer sur votre recherche, au Québec il va falloir passer plusieurs étapes pour être considéré comme candidat au doctorat au Québec. Passer un examen écrit de culture générale + Écrire une proposition de recherche (=Le prédoc), donner une conférence sur notre recherche devant le département, mais aussi avoir B+ à deux cours (environ une moyenne de 16/20). Selon les universités, l’examen de culture générale peut être remplacé par une autre épreuve, ou ne pas être du tout. Selon les universités également chaque épreuve peut se dérouler plus ou moins longtemps après avoir commencé le doctorat, et être plus ou moins difficile… Pour ce qui est des cours, ils sont à la carte, il y a une liste de cours proposés en fonction de chaque semestre et il nous suffit de choisir.

Doctorat au Québec 4

Une université payante. Contrairement à ce que l’on connaît en France, où l’on débourse très peu pour suivre des cours, ici l’université est payante, et pas qu’un peu, même pour un doctorat! On paie pour les cours, les services aux étudiants (clinique, aides, etc.), associations étudiantes, et plein d’autres faits divers et variés qui font monter le prix jusqu’à environ 1500$/semestre. Il y a trois semestres par an : Automne, hiver et été, vous faites vite le calcul… Heureusement en tant qu’étudiant au doctorat au Québec, nous sommes payés environ 17 000 $ par an (cela dépend des universités). Le doctorat va durer en moyenne 5 ans (pour les chimistes), mais la durer peut varier selon votre domaine. Il faut savoir qu’au Canada, il n’y a que deux semaines de congés, ce qui fait que vous êtes vraiment fatigué à Noël, où l’université est fermée et que vous devez prendre votre deuxième semaine de congés…

Doctorat au Québec 5

Une semaine typique. L’étudiant au doctorat au Québec aura en moyenne vu deux séminaires (et donc mangé 5 cookies), passé entre 50 et 60 h à faire de la recherche, donné 4 h à 8 h de cours, corrigé trop de copies, assisté à une réunion de groupe de 2 h, lus une dizaine d’articles, et rencontré son directeur de recherche au moins 2 fois, et bu beaucoup trop de café.

Doctorat au Québec 6

Un campus typique d’amérique du nord. La partie la plus fun du doctorat au Québec, c’est de travailler sur un campus typique d’amérique du Nord! Une sorte de mini-ville avec sur place : des installations sportives complètes, une clinique au cas où on est malade, une grande bibliothèque (voire même plusieurs), une cafétéria, des résidences étudiantes, parfois plusieurs stations de métro ou de bus pour relier les bâtiments entre eux, et surtout une boutique pour vendre le nécessaire du petit étudiant, mais aussi les pulls, des tasses et des stylos aux couleurs de l’université. Étudier au Québec, c’est aussi supporter l’équipe de football de la fac un samedi après-midi en buvant une bière.

Doctorat au Québec 7

J’espère que cet article vous aura un peu plus éclairé sur le processus de doctorat en amérique du nord, et plus spécifiquement au Québec. Pour en savoir plus sur la vie de post-doc en amérique du nord, je vous conseille un article à ce sujet sur le blog de Mathilde.

À propos de l'auteur

Cindy Chou

8 Commentaires

  • C’est intéressant ! mais c’est plutôt scientifique ce que tu décris non ? pour une copine en litté à Udm c’est différent, il n’y a pas de cours par exemple. En tant que prof, je reviens sur ce sujet : comment tu l’as vécu ? c’est dès la première année ou ça vient plus tard ? et combien de temps au total dure le doctorat ? besoin d’un labo aussi ?

    • Très bonnes questions Kenza, que j’ai complètement oublier de mentionner… Effectivement, je parle de mon expérience de doctorat en sciences. Comment je l’ai vécu? J’ai trouvé cela difficile car il y a un très bon niveau théorique et technique ici au Québec car les étudiants ont beaucoup plus d’expériences de laboratoire lorsqu’ils arrivent en doctorat, je me sentais un peu comme une imposture… Que je n’avais pas ma place ici, alors il a fallu que je me la fasse!! Et maintenant je suis respecté autant que n’importe quel étudiant québécois car j’ai prouvé ma valeur. Le doctorat en sciences dure en moyenne 5 ans, mais pour la biologie ça peut aller jusqu’à 7 ans… On a besoin d’un labo pour faire de la recherche mais ça vient avec le prof 😉

  • Je pense que ton expérience est très personnelle… Je ne reconnais nullement la mienne dans une autre université et dans un autre domaine d’étude, le seul point commun étant probablement le fait que nous sommes sur un campus. Attention aux généralisations… il ne faudrait pas que tout le monde croie qu’être doctorant donne un salaire de 17000$ par exemple, cela ferait des déçus ! 😉

    • Bonjour C., je précise bien ce point au tout début du texte!!! Je parle de mon expérience personnelle pour un doctorat en sciences.

  • bonjour c c
    je viens de lire votre article et je trouve cela très intéressant …j’aimerai faire une thèse en géologie option ressources minérales ..je suis titulaire d un master..et j aimerai que vous me donner des conseils..merci
    en attente de vous lire

    • Bonjour Ricky, je te conseille de contacter le service des étudiants internationaux de l’université de ton choix. Ce sont les personnes qui sont les plus adaptées pour répondre à tes questions, pas moi!

Leave a Comment


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.